Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 décembre 2007

La prière de Sainte Thérèse

ratoulus

De très belles photos dans ce diaporama !

Cliquez la photo !

vendredi, 09 novembre 2007

Le temps des Cathédrales

ALBI ( 81 - Tarn)

Albi_Cath_drale__09_

Albi_Cath_drale__10_ Albi_Cath_drale__04_ Albi_Cath_drale__16_

Albi_Cath_drale__15_

Albi_Cath_drale__25_

Albi_Cath_drale__47_ Albi_Cath_drale__51_ Albi_Cath_drale__54_

Albi_Cath_drale__74_

Albi_Cath_drale__60_ Albi_Cath_drale__62_ Albi_Cath_drale__53_

Albi_Cath_drale__73_

Cliquez sur les photos pour les voir en grand

L'album

dimanche, 16 septembre 2007

Santa Fé, Chapelle Loretto, USA

gatito

Cliquez sur la photo !

vendredi, 02 mars 2007

Entrammes - 53 - Mayenne

Abbaye Notre Dame du port Salut

Histoire

Si aujourd'hui l'abbaye du Port-du-Salut respire la tranquillité, il n'en a pas été toujours ainsi. Depuis très longtemps le gué fut très fréquenté. C'était aussi un lieu sacré comme en témoignent les ruines d'un dolmen au-dessus du monastère. A l'époque gauloise c'était un noeud routier très imPort du Salutportant, protégé naturellement sur ses flancs par deux rivières.

Plusieurs ruines gallo-romaines puis mérovingiennes: remparts, thermes en témoignent du rôle stratégique de cette place servant de frontière entre la Bretagne et le domaine des Francs. La vie monastique a existé à Entrammes dès le IX° siècle dans deux monastères d'hommes et de femmes.

Au niveau du gué lui-même, la rivère formait une petite plage où abordaient les barques qui prit le nom de Port-Ringeard. Au XIII° siècle le seigneur du lieu, Thibault de Mathefelon construisit une petite église dédiée à la Vierge Marie et à saint Nicolas, qui est toujours notre église. En 1233 le lieu fut confié à des Chanoines réguliers et un prieuré fut construit, qui existe encore, enserré dans les bâtiments plus récents de l'actuel monastère. En 1707 le prieuré, passé en commande, fut agrégé à l'ordre réformé des Chanoines réguliers de Sainte-Geneviève (Génovéfains).

Entrammes__28_Entrammes__27_Le 10 mai 1790 les chanoines furent expulsés et durent quitter les lieux, non sans avoir fait de larges aumônes. Les terres furent vendues et les bâtiments abandonnés jusqu'à leur reprise en 1815 par les cisterciens.

Lorsque la révolution abolit les vœux monastiques et supprima les ordres religieux, plusieurs moines et moniales, avec à leur tête Dom Augustin de Lestrange, maître des novices de la Trappe, préférèrent l'exil pour rester fidèles à leur vie religieuse. Il se réfugia d'abord en Suisse à la Valsainte, y fondant une communauté vivant de façon très rigoureuse. La Valsainte fonda plusieurs monastères, dont celui de Darfeld en Allemagne.

Entrammes__38_Entrammes__45_ Après la chute de Napoléon on commence à penser au rétablissement des moines en France. Le port-Ringeard sera le premier site français à recevoir une communauté. Dès 1814 un moine de Darfeld, ancien moine de Morimond (près de Langres) reçoit de Louis XVIII l'autorisation de fonder un monastère trappiste.

A Darfeld le monastère avait accueilli un habitant de Laval qui avait lui aussi dû fuir la Révolution, Jean-Baptiste le Clerc de la Roussière. Revenu en France après la tourmente, il fit l'acquisition du prieuré de Port-Ringeard et l'offrit à Dom Bernard de Girmont, envoyé pour refonder un monastère de trappistes, le premier monastère à revivre en France.

 

 

Le Fromage

Bien que la principale occupation du moine soit la recherche de Dieu dans la prière et l'étude, il doit cependant subvenir à ses besoins matériels par le travail. A l'activité purement agricole du début, succéda bientôt la fabrication du fromage pour l'utilisation et la conservation du lait d'un troupeau qui ne cessa de croître.

Dès 1850, les Pères décidèrent d'agrandir les locaux de la fromagerie et de construire des caves d'affinage adaptées à la nature de la fabrication. Le lait de la ferme fut complété par une collecte organisée parmi les élevages voisins. La vente du fromage commença à se développer à Laval et les environs du monastère.

En 1873, le "Port du Salut" fit son apparition sur le marché de Paris. La marque "PORT DU SALUT" fut déposée en 1874, et mondialement connue, plus généralement sous le nom de "PORT-SALUT". Les imitations devant porter l'appellation de "SAINT PAULIN". Par suite de l'évolution de la production du lait et du marché, la fromagerie étant devenue trop importante pour eux, les religieux cédèrent en 1959 à la Société Anonyme "LES FERMIERS REUNIS", qui continua à exploiter la marque.

Depuis, les religieux ont fait un effort pour l'aménagement de la ferme et l'élevage sélectionné des vaches laitières. Le lait du cheptel leur permit rapidement la reprise de la fabrication du fromage, à l'échelle artisanale, au lait entier non pasteurisé, façon d'autrefois, sous la marque "FROMAGE DE L'ABBAYE".

Aujourd’Hui la fabrication du fromage est arrêtée ainsi que la ferme d'élevage de vaches laitières

Source :

D'autres photos