Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 24 juin 2010

Les meilleures positions au lit

Cliquez sur la photo !

555

mercredi, 23 juin 2010

Puits de Darvaza

Cliquez sur la photo !

777

mardi, 22 juin 2010

L'art et la manière de faire fuir les clients

Harpagon continue de collectionner les conneries, question gestion ! Lui qui se lamente de ne jamais avoir assez de clients, a l’art et la manière de les faire fuir !
Nous avions depuis plusieurs années un groupe qui louait l’un des salons, tous les mercredi, toutes les semaines, même lorsque c’étaient des jours fériées. Un groupe de prières, mi-oecuménique, mi-secte. Ils persistaient à venir, même s’il n’y avait le plus souvent que 5 personnes, et jamais plus de 15. D’une semaine sur l’autre, ils laissaient un sac avec des Bibles dedans.
Harpagon, constatant le « bordel » dans ce recoin de la réception, au bout du comptoir (un coin quasi inaccessible, invisible puisque sous le comptoir, demanda à la petite nouvelle (oui ! Encore une, et qui a déjà annoncé qu’elle nous quittait au bout de 15 jours) de nettoyer.
Elle, ignorant tout du groupe, demanda que faire du sac
« Poubelle ! »
Ce n’est pas la première fois qu’il fait ainsi jeter les affaires des autres... Là, il est vrai, que le Nouveau Testament est hérétique à ses yeux, puisque, rappelons-le, il s’autoproclame « dieu »
Bien entendu, il nia avoir demandé à ce que l’on jette le sac, refusa de rembourser les quelques Bibles concernées (d’un montant total inférieur à la location demi-journalière du salon)... Et le groupe s’en est allé vers un autre hôtel, où, espérons-le pour eux, il sera mieux considéré !
Pour vous donner une petite idée, la location était de 5200 € l’an, sans les extras... Quant on songe qu’il fait un drame s’il manque un seul centime dans la caisse... (1 centime en moins, = la faillite, la ruine....)

lundi, 21 juin 2010

Tangos

Cliquez sur la photo !

555

dimanche, 20 juin 2010

Papa indigne

 « Mon problème est que je suis incapable de refuser quoi que ce soit à mon fils. Incapable de nui dire non, au grand damne de ma femme et de ma belle famille ! »
 Tels étaient les propos qu’un ami indonésien tenaient à Gatito. Lorsqu’on voit les photos du loupiot, un adorable bambin de 2 ans, on peut le comprendre. On a envie de la gâter.
 Mais, vous connaissez Gatito. Il ne perd pas le Nord !
 «  Dis moi... Si ton fils te demande "dis, papa, s’il te plait, donne-moi à Gatito, je le veux comme nouveau papa !", seras-tu incapable de lui dire non ?.... Bouge pas, j’arrive ! »


Eh bien là, le méchant papa indonésien serait capable de dire « non ! » à son fils ! Père indigne !

Ben quoi ? Qu'ai-je dit ?

 

123

BONNE FÊTE A TOUS LES PAPAS

samedi, 19 juin 2010

1969 - 2009

A peine exagéré !!!

1969 :

Tu vas chez le crémier, qui te dit bonjour, tu prends du lait avec ton bidon en alu, et tu lui demandes du beurre, fait avec du lait de vache, il t'en coupe un morceau à la motte. Puis tu demandes une douzaine d'oeufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.

Tu payes avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil. Le tout a demandé 10 minutes.

2009 :

Tu prends le caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens sauf celui que tu veux, tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce que un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crémerie où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté, et tu cherches la date limite de cosommation.

Pour le lait tu dois choisir : avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades, ou mieux en promo avec la date dessus et la composition.

Pour les oeufs tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'aucun oeuf n'est fêlé ou cassé, et paffe tu te mets plein de jaune sur le pantalon.

Tu fais la queue à la caisse derriere la  dame qui a pris une promo qui n'a pas de code barre alors tu attends, et tu attends.....

puis toujours avec ce foutu caddie de merde tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie, tu ne le retrouves pas tout de suitecar tu as oublié

le N° de l'allée. Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri où là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ton

jeton, tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé. Cela fait une heure que tu es parti.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Faire un voyage en avion.

1969 :

On t'accueille dans les locaux d'Air France, tu embarques on t'accompagne a ta place, ton siège est tellement large qu'on peut s'asseoir à deux.

On t'invite à boire ce que tu veux et on te donne à manger, le tout servi par de belles hôtesses de l'air,

2009 :

Tu arrives 4 heures avant le départ, tu entres dans l'avion en continuant d'attacher le ceinturon qu'à la douane ils t'ont fait retirer pour passer le contrôle. Tu t'assois sur ton siège et, si tu respires un peu trop fort tu mets un coup de coude à ton voisin. si tu as soif, le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Michel doit aller dans la forêt après la classe.

Il montre à Jean son couteau avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.

1969 :

Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

2009 :

Le directeur ferme l'école , on appelle la gendarmerie, on emmène Michel en préventive. TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Discipline scolaire.

1969 :

Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux. En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.

2009 :

Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon. Ton père t'achète une moto et va casser la gueule au prof.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Franck et Marc se disputent.

Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.

1969 :

Les autres les encouragent, Marc gagne. Finalement ils se serrent la main et ils sont copains pour toute la vie.

2009 :

L'école ferme. TF1 proclame la violence scolaire, France Soir en fait sa première page et écrit 5 colonnes sur l'affaire.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Eric casse le pare brise d'une voiture du quartier.

Son père sort le ceinturon et lui fait comprendre la vie.

1969 :

Eric fera plus attention la prochaine fois, grandit normalement, fait des études, va à la fac et devient un excellent homme d'affaire.

2009 :

La police arrête le père d'Eric pour maltraitance sur un mineur. Eric rejoint une bande de délinquants. Le psy arrive à convaincre sa soeur que son père abusait d'elle et le fait mettre en prison.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Jean tombe en pleine course à pied.

Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.

1969 :

En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.

2009 :

Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.

Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.

La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble.

Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Arrive le 28 octobre.

1969 :

Il ne se passe rien.

2009 :

C'est le jour du changement d'heures : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

La fin des vacances.

1969 :

Après avoir passé 15 jours de vacances en famille en Bretagne, les vacances se terminent.le dimanche, tu rentres avec la caravane tractée par la 403 Peugeot.

Le lendemain tu repars au boulot, frais et dispos.

2009 :

Après 2 semaines aux Seychelles, obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport suivies de 12 heures de vol.

Au boulot il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

*** Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable

vendredi, 18 juin 2010

Sculptures...

Cliquez sur la photo !

252

00:07 Publié dans Arts, pps - ppt | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : arts, sculptures

jeudi, 17 juin 2010

Maman !

Cliquez la photo !

14

00:00 Publié dans Femmes, Vidéo | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : enfants, vidéos, femmes

mercredi, 16 juin 2010

Pamukkale

Cliquez la photo !

5555

mardi, 15 juin 2010

Que lui réservera l'avenir ?

Bogoss, 22 printemps, disait espérer que d’ici qu’il soit vieux, il espérait que l’euthanasie soit légalisée, qu’il ne se voit pas impotent. Avant d’ajouter :
 « Mais à ce moment là, je penserai peut-être différemment ! »
 Ce à quoi Gatito répliqua :
 « Ttttt ! Je t’imagine très bien ! : (voix chevrotante) ah ! Vivement que la jolie aide-soignante vienne me laver les fesses ! »
 Bogoss acquiesça... Il s’imagine bien ainsi...
 Certains penseront qu’il faut bien un Gatito pour imaginer  Bogoss se faisant talquer les fesses à l’âge de 110 ans, et non maintenant... Mais, bon, que ce soit à 22 ou 110 ans, je « n’imagine » pas les fesses de mon collègue, mais uniquement sa réaction dans l’attente d’être talqué !

lundi, 14 juin 2010

Alerte : nouveau virus (grave)

Cliquez sur la photo !

111

dimanche, 13 juin 2010

Donnez, donnez moi, donnez....

A la pharmacie, où Gatito est connu comme le Loup Blanc (un chat connu comme un loup ? Ne cherchez pas à comprendre !) la pharmacienne (propriétaire) servait, tout en tenant contre elle son bébé. Surprise de Gatito qui ne l’avait pas vue enceinte. Mais, il est vrai que depuis la disparition de Biche, Gatito n’y va plus environ qu’une fois par mois, contre une à deux fois par semaine.
 Un beau bébé. Ah, les adorables petites mains ! Les petits doigts serrèrent celui de Gatito.
 « Combien de mois a-t-il ? »
 « Deux mois »
 Autour de la jeune maman, qui laissait fièrement Gatito admirer et toucher son fils, d’autres pharmaciennes et étudiantes en pharmacie regardait le spectacle.
 Soudain, rire général. La pitre Gatito Loco, venait encore de faire une des remarques qui la caractérisent :
 « Je suppose que vous ne le donnez pas ? »
 Manque de pot pour Gatito, elle ne le donne pas...

 M’enfin ? Et pourquoi pas ?

Ombres et art

 

Cliquez sur la photo !

444

00:00 Publié dans Arts, pps - ppt | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art

samedi, 12 juin 2010

Sacha et les femmes

Cliquez sur la photo !

5555

vendredi, 11 juin 2010

Miaou !

Cliquez sur la photo !

00:00 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux, chats, pps

jeudi, 10 juin 2010

Le bonheur

Cliquez sur la photo !

mercredi, 09 juin 2010

La mésange bleue est passée par là ?

La Mésange Bleue serait-elle passée par ici ?

22

 

Cliquez la photo !

mardi, 08 juin 2010

Anethésie

                - L’anesthésie, elle est partielle ou totale ?

                Derrière le masque, les yeux du dentiste affichèrent le plus grand désarrois. C’est qu’il ne connaît pas la Gatito Loco, le pauvre. Il pensait que le Gatito était normal...

                - Partielle ! Toujours ! Pourquoi ?

                - Oh, parce que je m’endors...

                Il comprit que Gatito avait blagué sur l’anesthésie. (inutile, mais bon...)

                - Au moins, c’est la preuve que je vous fait confiance...

                Mais depuis combien d’années est-ce que je m’endors sur le siège des dentistes ? Par contre, vous ne me verrez jamais, mais alors, jamais, en faire autant chez les coiffeurs ! Je ne supporte pas du tout que l’on me touche la tête ! Et quand ils (ou elles) essayent d’imposer un shampoing bien inutile, ils en se rendent pas compte qu’ils jouent avec leur vie : je serais bien capable de les assommer avec la première chose me tombant sous la main.

                Plutôt aller chez le dentiste tous les jours, sans anesthésie, pendant dix années, que de laisser une seule fois encore un(e) coiffeur(se) me torturer shampooiner !

lundi, 07 juin 2010

Conversation entre voisins.

Je plante le décor.
 Lorsque mes parents avaient acheté la maison, ce qui nous avait aussi plu, c’était l’absence de maisons derrière. Un vaste terrain vague, une étendue de verdoyante tellement agréable en ville ! Cela a duré ainsi une douzaine d’années. Puis, ils ont construit une première grosse maison derrière la notre. A présent, nous ne voyons plus qu’un mur blanc... Heureusement que nos arbres grandissent et offrent un autre spectacle que ce mur depuis nos fenêtres.
 Deux étages, avec appartements et studios. Combien cela représente-t-il de personnes ? Mystère. Je crois qu’il y a 9 appartements.... (je suis tellement curieux que je ne suis pas allé voir, en 19 années, le nombre de sonnettes...). Nous ne voyons presque jamais personne. Sauf, au temps des cerises, quelques locataires venant se disputer quelques fruits avec les étourneaux. C’est ainsi que nous avons pu constater que les locataires restent rarement plus de deux années. Dommage en ce qui concernent certains qui étaient très sympa.
 Puis, ils ont construit la seconde maison, un peu moins grosse. Si seulement ils avaient fait l’inverse, pour nous voler moins de soleil ! (elles appartiennent à la même personne). Sise à l’angle droit du jardin, la cabane de jardin de ma voisine  fait écran, et je n’ai pas idée de qui vit dans cette case, ni si les locataires s’y succèdent aussi rapidement que dans la case voisine.
 Qu’importe ! Là n’est pas la question.
 Jusqu’à présent, il n’y avait que des pelouses. Cette année, un des couples plantait des tomates. La conversation s’est engagé entre eux et ma voisine.
 - Et là, dans votre jardin ce sont des fraises ?

123


 Ma voisine un peu sourde, l’a fait répéter.
 - Et là, dans votre jardin ce sont des fraises ?
 Non, ses oreilles ne l’avaient pas trompé. Elle avait bien compris « fraises » !
 - Non, c’est des framboises !

123

 

dimanche, 06 juin 2010

Attendrissant

555

Scott Nelson et ses fils pêchaient quand un petit faon à queue blanche les a approchés sur la South fork of the Snake River.

555

Il a du passer l'été à fréquenter les campeurs ou peut-être  qu'un des résidents le nourrissait.
C'est pourquoi il a perdu sa peur des humains.

555

555

555

555

555

555

555

555

samedi, 05 juin 2010

Fabrication d'un Opinel

Cliquez sur la photo !

555

00:00 Publié dans Arts | Lien permanent | Commentaires (0)

vendredi, 04 juin 2010

Tout ce qui brille n'est pas or

 

Tout ce qui brille

n'est pas or...

Pour en avoir la preuve,

 cliquez le lingo !

(interdit au moins de 18 ans !)

222

jeudi, 03 juin 2010

Les mouettes aiment la glace

Cliquez sur la photo !

 

111

00:05 Publié dans Animaux | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux

mercredi, 02 juin 2010

Fonds sous-marins

Magnifiques vues sous-marines,

en cliquant sur la photo

 

555

Attention, chagement assez long !

Patientez !

mardi, 01 juin 2010

Plan drague ?

C’était mon tour d’occuper le poste de nuit. A mes tous débuts dans l’hôtellerie.
« Ma télévision ne marche pas ! »
Me voici obligé de monter vérifier. Pour une fois, c’était bien le cas.
Pour une fois, car vous ne pouvez pas imaginer le nombre de fois que l’on vous dérange pour rien ou presque : la prise n’est pas branchée, il suffit de presser le bouton de mise en marche, ou simplement la câble s’est débranché. Et ne parlons pas de ceux qui veulent mettre en route la télé avec la télécommande... de la climatisation !
Cette fois-ci, il fallait faire un échange standard de télévision.
Lorsque je reviens, le client m’aide en allant lui même brancher le câble dans la prise située sous le bureau.
Pour une fois, je n’étais pas sur mon petit nuage habituel...
- Tiens ? Drôle de manière de s’enfiler sous le bureau tout en me montrant son postérieur uniquement couvert d’un slip...
- Tiens ? Ce préservatif était-il déjà sur le bureau avant ?
Mais, comme d’hab., je refusais de me faire du cinéma, terminais ma tâche et redescendais à la réception, après avoir échangé quelques paroles avec le client.
Environ 10 minutes plus tard, le client me rappelait
« J’ai repensé à ce que vous me disiez ne pas avoir de quoi vous allonger pour la nuit. Si vous voulez, vous pouvez venir dans ma chambre, il y a de la place »
Euh ? Oui... Que penser ? Ce n’est pas parce qu’il était grec que...  La proposition pouvait être honnête, qui sait ? Peu probable, mais en même temps, j’écartais l’idée d’attirer les convoitises sexuelles de cet homme (connu). - sa chambre étant la plus proche de la réception, cela paraissait moins incongru -
Je remerciais donc poliment. Même si j’avais voulu, je ne pouvais pas vu que tous les clients n’étaient pas rentrés.
Minuit, il réitère son invitation...
Bon... Là je n’avais plus de doutes...
30 minutes plus tard, il rappelle... Et termine sa phrase d’une voix désolée :
« Tout seul dans ce grand lit froid ! »
C’est vrai que l’hiver était très rigoureux, mais même si je caillais dans la réception, mais je n’avais nullement envie d’aller me réchauffer dans sa chambre...
Depuis, j’ai souvent été dragué par les deux sexes, lorsque je suis de service de nuit. Le plus souvent par des personnalités de la politique...
Offres que j’ai toujours déclinées. A tord ou a raison ? Peut-être aurais-je pu avoir droit à une promotion canapé ? Faire carrière en politique ou autre ?

lundi, 31 mai 2010

Comment recycler vos bouteilles

444

Cliquez sur la photo !

dimanche, 30 mai 2010

Bonne fête aux mamans

BONNE FÊTES AUX MAMANS

22

Cliquez la photo !

00:00 Publié dans Femmes | Lien permanent | Commentaires (0)

samedi, 29 mai 2010

L’art et la manière de...

Je ne me souviens plus comment Little Buddha était venu à me demander de lui donner 10 millions d’euros ! (mais non ! Gatito n’est pas riche à ce point !)

- Hé ! Donc, il ne me reste plus qu’à me prostituer... Et tu devras songer d’où provient l’argent que je te donnerai !

Du coup, il n’en veut plus !

Et il paraît que j’ai la manière de faire sans avoir à répondre par la négative....

vendredi, 28 mai 2010

Pouquoi Gatito est-il fatigué ?

Cliquez la photo !

222

jeudi, 27 mai 2010

Volcan Eyjafjallajökull

Cliquez la photo !

55