Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeudi, 26 août 2010

Les tramways du Col de la Schlucht

schlucht

Cliquez la photo

mercredi, 21 juillet 2010

Roma

Cliquez la photo !

IMG_7349

jeudi, 15 juillet 2010

Et j'ai enfin vu Jérusalem !

Force est de constater qu’on me racontait n’importe quoi au lycée, et que l’on continue de nous dire des bêtises à la télévision.
Je veux parler de Jérusalem.  Jérusalem , au Proche-Orient ? N’importe quoi !
Jérusalem n’est pas où on essaye de vous le faire croire ! Mais se trouve  dans les… Vosges !

Gruey_l_s_Surance__34_

 


5 maisons tout au plus…

Gruey_l_s_Surance__36_


Jérusalem est à 800 mètres de Moscou, dont je parlais hier

Gruey_l_s_Surance__37_


Alors, vous pouvez dire, sans mentir, que vous êtes allés à Moscou et Jérusalem dans la même demi-journée, dans la même heure !

Gruey_l_s_Surance__38_

dimanche, 11 juillet 2010

Prague

Cliquez la photo !

555

00:00 Publié dans Europe, pps - ppt, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : europe, voyage

jeudi, 27 mai 2010

Volcan Eyjafjallajökull

Cliquez la photo !

55

mercredi, 19 mai 2010

Florence

222

Cliquez sur la photo !

jeudi, 06 mai 2010

Florissimo 2010

555

Cliquez l'affiche !

samedi, 10 avril 2010

Mettmann

39 187 hab. (31 décembre 2005)


Chef-lieu de l'arrondissement (Landkreis) du même nom dans le district de Düsseldorf en Rhénanie-Westphalie. La ville se trouve à l'est de Düsseldorf et à l'ouest de Wuppertal.

272314181508 1027

 

jeudi, 01 avril 2010

Saint Banzière (Aveyron)

vendredi, 22 janvier 2010

Paysages de neige...

111

Découvrez de superbes paysages de neige sur le diaporama, en cliquant sur Caliméro !

dimanche, 17 janvier 2010

Worms

Rhénanie-Palatinat

2004 : 85.829 habitants

IMG_6787

La ville existe avant son invasion par les Romains et sa fortification par Drusus en 14 avant Jésus-Christ. À partir de ce moment, une petite troupe d'infanterie et de cavalerie est mise en garnison et reçoit le nom d'Augusta Vangionum tout en gardant son nom celte Borbetomagus. La garnison se développe dans la petite ville possédant le plan régulier du castrum romain, avec son forum, ses temples pour les principaux dieux Jupiter, Junon, Minerve et Mars.

IMG_6794

En 1074, la ville obtient une exemption des droits de douane et devient ainsi une Ville libre d'Empire. Une diète d'Empire réunie par Henri IV, a lieu à Worms en 1076 et déclare le pape Grégoire VII déchu. En 1122, y est signé un Concordat qui met fin à la Querelle des investitures. En 1495, une nouvelle diète y a lieu, convoquée cette fois Maximilien, au cours de laquelle l'impôt d'Empire est introduit. Martin Luther y est invité par l’empereur Charles Quint, en 1521, au cours d'une nouvelle diète. La première version anglaise du Nouveau Testament y est éditée en 1526.

IMG_6800

En 1689, la ville est presque totalement brûlée par les troupes françaises de Louis XIV.

IMG_6806

Le 5 octobre 1792, la ville est prise par le général Custine[1]. Elle redevient française en 1795 et le reste jusqu'en 1814, date à laquelle elle est rattachée au Grand-duché de Hesse.

IMG_6813

IMG_6814

00:00 Publié dans Arts, Europe, Voyage | Lien permanent | Commentaires (1)

jeudi, 14 janvier 2010

Felsenmeer

Hesse

Aussi surprenant cela puisse sembler, notre Mésange Bleue n'a pas gravit les roches, mais à prit les sentiers, Pourtant, avec ses talons aiguilles...

IMG_6916IMG_6924IMG_6930IMG_6931IMG_6952

IMG_6913

 

lundi, 04 janvier 2010

Ladenburg

Bade Wurtemberg

215 000 habts

Ladenburg__15_

Ladenburg est une petite ville allemande située sur le Neckar dans l'arrondissement de Rhein-Neckar en Bade-Wurtemberg. Son centre, bâti au Moyen Âge, en fait une des plus vieilles cités d'Allemagne

Ladenburg

Les premières installations se sont faites entre -3000 et -200. Ladenburg était alors connue sous le nom celtique « Lokudunom » (Château du Lac) puis « Lopodunum ».

Ladenburg a été un chef-lieu romain nommé Civitas Ulpia Sueborum Nicrensium. En l'année 98, le droit de ville libre a été donné à l'agglomération sous l'empereur Trajan.

Plus tard Ladenburg est devenue la cour du roi de Franconie et la résidence des évêques de Worms.

Ladenburg__7_

À l'époque moderne, Ladenburg est dépassée par Mannheim et Heidelberg et elle est devenue une petite ville provinciale.

Ladenburg__19_

source texte

Plus de photos

vendredi, 25 décembre 2009

Joyeux Noël !

On ne change pas à la tradition : cliquez sur la photo pour avoir votre cadeau du jour !

jeudi, 17 décembre 2009

Bad Dürkheim

Rhénanie Palatinat

Bad Dürkheim, ville d’eaux reconnue par l’état, est une station thermale située dans la zone climatique la plus douce du nord des Alpes, nichée entre le « Naturpark Pfälzerwald » (parc naturel de la Forêt du Palatinat) et les vignes à flancs de coteaux de la « Deutschen Weinstraße » (route allemande du vin). Ce lieu de cure, de vin et de découverte se distingue par ses paysages de vignes, ses douces collines, ses vergers luxuriants, ses paisibles forêts, son climat méridional, la joie de vivre et l’hospitalité de ses habitants, plus de 1000 ans d’histoire et bien plus encore.

Bad_D_rkheim__8_

Bad_D_rkheim__19_

Bad_D_rkheim__14_

Tonneau de Dürkheim

Bad Dürkheim détient le record du monde du plus grand tonneau à vin, d’une capacité de 1,7 millions de litres. Cette barrique construite en 1934, par Fritz Keller, vigneron et maitre de chai, n’a toutefois jamais contenu la moindre goutte de vin. Il abrite aujourd’hui un débit de vin/restaurant. L’aménagement intérieur du tonneau est fidèle à la forme extérieure d’origine. Ainsi, au rez-de-chaussée, des fonds de tonneaux en chêne, taillés à la main, ornent les murs et évoquent la vie du vin. En été, il fait bon profiter de l’ombre du tonneau géant, confortablement assis dans le jardin

 

Bad_D_rkheim__5_

Bad_D_rkheim__3_

 

Cliquez sur la photo pour voir bouger la fontaine :

Bad_D_rkheim__6_

 

Source texte

D'autres photos

00:00 Publié dans Europe, Pays, Voyage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : allemagne, vin, tourisme

vendredi, 11 décembre 2009

Wachtenburg

Rhénanie - Palatinat

 Wachtenburg

Wachtenburg__3_Wachtenburg__8_

Wachtenburg__9_

Wachtenburg__10_

 

 

C'est du haut de cette tour que Gatito, affirme avoir pu voir Ostrogoth faire bronzette (et en nudisme) dans son jardin, à Digne les Bains...

Quelle vue perçante il a !

 

Plus de photos

00:00 Publié dans Europe, Pays, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

lundi, 07 décembre 2009

Lampertheim (Allemagne)

 Hesse

Lampertheim

 

Lampertheim__4_IMG_6412

lampertheim__8_Lampertheim__9_

Lampertheim__6_Lampertheim__10_

Lampertheim__5_

Au passage, notons sur cette photo, sur la droite, le seul restaurant où nous avions un serveur parlant Anglais...
 Lorsque, quelques jours plus tard, Gatito évoqua le sujet avec Biquette :
Gatito : « dans cette région pourtant touristique, nous avons été surpris que les cartes des restaurants ne soient qu’en Allemand, et que le seul serveur pouvant parler autre chose qu’Allemand était... Grec ! Et on dit que les Allemands sont tellement doués pour les langues ? »
Biquette : « QUI a dit ça ? Mais c’est complètement idiot ! Ce n’est pas vrai et gnagnagna... »
Dans sa tête Gatito pensait « Qui ? Mais ? Toi, Biquette ! Toi qui ne voulait pas me croire alors que je suis confronté au touristes allemands toute l’année »
C’est resté dans la tête de Gatito, car il connaît son amie : elle aurait nié, l’aurait vexée, scandalisée... C’est qu’elle n’aime pas être prise en défaut la Biquette, dû à un vieux complexe d’infériorité... Mais pas facile d’étouffer le rire devant ce virement de cap total de Biquette ! Elle qui aurait presque tué pour vanter la supériorité des Allemands en matière linguistique...

Plus de photos ici

dimanche, 06 décembre 2009

NEULEININGEN

Rhénanie - Palatinat

Revenons (enfin !) à l’escapade allemande.
En fait, il n’y a pas grand chose à vous raconter mon escapade allemande. Mésange Bleue et moi n’étant pas vraiment en forme, l’esprit ailleurs : quelques semaines à peine après la mort de son frère, et à quelques jours des 6 mois de la disparition de Biche... Je tentais d’être un joyeux drille, mais le coeur n’y était pas, la situation ne s’y prêtait guère. Beer Bear est un excellant ami, mais tellement froid de nature, qu’il m’est difficile d’être extraverti. Et pour finir, la région visitée était quelque peu frustrante. Belle, il faut le reconnaître, mais tellement similaire à d’autres régions allemandes ou si semblable à l’Alsace que je ne connais que trop ! Pas de dépaysement réel.
 La suite de l’escapade sur ce blog, consistera plus en la présentation de quelques villes et villages.

 

Neuleiningen Neuleiningen__2_

Neuleiningen__11_ Neuleiningen__4_

Neuleiningen__5_Neuleiningen__7_

Plus de photos ici

00:00 Publié dans Europe, Pays, Voyage | Lien permanent | Commentaires (0)

mardi, 24 novembre 2009

Saint Quirin (57)

Du Ier au IIIe siècle, un village gallo-romain a existé à la Croix Guillaume, au dessus de Lettenbach.

Entreprises pour la première fois en 1962-63, puis reconduites plus récemment entre 1994 et 1999, les fouilles archéologiques ont permis le dégagement de nombreuses tombes circulaires, stèles-maisons, sculptures ...etc. Le nombre total de sépultures fouillées à ce jour est de 76.

Au XIe siècle arrivent les reliques de saint Quirin, tribun romain martyrisé en 117.

St_Quirin__3_

L'histoire raconte qu'en 1050, Geppa, abbesse en Rhénanie et sœur du pape Saint Léon, alla chez son frère à Rome et en rapporta pour son abbaye les Reliques de Saint Quirin.
Un soir, elle s'arrêta sur une colline (aujourd'hui la "Haute Chapelle") pour y passer la nuit, car là se trouvait un ermitage. Au matin, les serviteurs n'arrivèrent pas à soulever la châsse du sol. Geppa prit alors la décision de laisser sur place une partie des reliques, et n'emporta avec elle que la tête.

St_QuirinSt_Quirin__31_

Aujourd'hui et depuis plus de 9 siècles, ces reliques sont précieusement gardées et régulièrement vénérées, notamment le jour du pèlerinage de l'Ascension.

Au XVIe siècle, des verreries itinérantes s'installent. Elles deviennent célèbres. Mais au XVIIe siècle, la guerre de Trente Ans ruine la région.

Au XVIIIe siècle, le prieuré et l'église sont reconduits. L'industrie verrière est relancée par les moines, avec l'implantation d'une importante entreprise à Lettenbach qui fonctionnera de 1739 à 1844. L'afflux d'ouvriers nécessite la construction de maisons. Des fermes ainsi que des chapelles sont bâties.

A la révolution, le domaine prioral est divisé en trois communes : Saint-Quirin, Vasperviller et Métairies-Saint-Quirin.

L'après Révolution et le XIXe siècle furent marqués à Saint-Quirin par la famille Chevandier de Valdrôme. Propriétaires de terrains, ayant des droits sur les scieries comme les verreries, ils furent omniprésents sur l'ensemble des activités de la région pendant près d'un siècle.
Ils ont laissé en héritage le surnom de "Chevandier", aux contemporains du village

St_Quirin__25_St_Quirin__12_

Et depuis...
Station verte de vacances depuis 1984, Saint-Quirin a obtenu cette même année la "Marianne d'Or".
Et depuis 1989, Saint-Quirin s'est vu décerner le titre d' "un des plus beaux villages de France".

St_Quirin__2_St_Quirin__29_

Source texte

Plus de photos

01:00 Publié dans Europe, France, Pays, Voyage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyages, lorraine

lundi, 05 octobre 2009

Bienvenue chez les Belch's.

Merci à mon amie Annie pour ce courriel d'information.

Petit guide pour les voisins français  de PNB
Les 4 choses à savoir sur le 'Belge'.

1. Les indispensables septante et nonante.

70 = septante
90 = nonante
C'est simple, clair et net.... et grammaticalement plus correct que les ersatz du type quatre-vingt-dix ou soixante quatorze...
D'ailleurs, pour faire un parallélisme avec d'autres langues, en anglais, 70 se dit seventy et pas sixty-ten.
Même le néerlandais, qui se rapproche pourtant plus du Klingon (cfr. StarTrek), fonctionne de la même façon: 90 = negentig.


2. L'accent

L'accent, ou plutôt les accents ... car en Belgique, il y a autant d'accents que de villages. Vous n'êtes pas obligé de prendre l'accent pour converser avec un Belge. Ce n'est pas un mongolien et vous pouvez être sûr qu'il comprendra votre français de Marseille, Strasbourg ou Laval.

Quelques dialectes:

* le liéééééégeois (Liège)
* le namuuuurois (Namur), proche de l'accent suisse du Valais
* le tournaisieeeennn (Tournai), proche du Picard
* le brusselaire : l'accent bruxellois est le plus connu et le plus (mal) imité. Alllleï, dis, fieu!

Pour parfaitement l'imiter, il faut se mettre dans la peau du personnage, càd avoir une grande gueule et faire son malin avec sa Rolex / son autoradio / son 'G' (GSM = portable, portable = laptop) acheté à crédit qui a coûté 3 mois de salaire.
En bref, il faut être un gars de la capitale.

D'ailleurs , n'oubliez pas le dicton: Parisien, tête de chien, Bruxellois, même combat.
De plus, le vrai Bruxellois utilise 50% de mots français et 50% de mots 'flamands' ou flamandisés juste pour faire bien.

Ex: Ah, fieu waar heb je de velo gelaisseerd? Ah, ja, in de camionnette!
Traduction: Eh bien, mec, ou as-tu laissé le vélo ? Ah, oui, dans la camionnette!


3. Avoir une bonne prononciation

Un bon conseil: bossez un sérieux coup là-dessus.

- Bruxelles, se prononce Brusselle (et pas Brukselle)
- Anvers, se prononce Anverssss (et pas En Vert, le 'S' est là, alors il faut l'utiliser)
- Rembrandt se prononce Rembrandt (et pas Rang Bran)
- Le célèbre 'W' : en France, on préfère le prononcer (souvent erronément!) comme un simple V. En Belgique, on préférera le prononcer 'ouhé '
Ex: wagon: ouhagon  -  huit: ouhit  -  BMW se dit Bé Em ouhé  -  idem pour un VW et les WC. (Qui me rappelle: 'aller à la toilette' et 'non aux toilettes' : une à la fois, s'il-te-plaît bien!)
- Les noms flamands : à apprendre au cas par cas. Mais en tout cas oubliez la prononciation française!!!!
Ex: Maastricht: le ch ne se prononce par 'ch', ni 'k', mais dans une espèce de râle comme si vous vouliez cracher.

Quant au double aa cela allonge la prononciation Maaaaaaaaaaaastricht (et non pas Maistrick)


4. Les spécialités régionales

Vous ne trouverez jamais d'endives blanches et pointues en Belgique, mais des chicons.
Vous ne mangez pas des sandwichs, mais des pistolets; pas de petits pains aux raisins, mais des couques aux raisins; pas de chaussons aux pommes, mais des gosettes.
On déjeune le matin, on dîne à midi et on soupe le soir.
En Belgique, on 'preste' des heures de travail ou un service.
Et on aime aller à la kermesse (fête du village) manger des caricoles (des espèces d'escargots de mer).
On va s'acheter un cornet de frites à la friture.

Et si vous croisez des friteries ce sont soit des français immigrés, soit des belges complexés qui ont changé leur enseigne parce qu'un crétin leur avait dit que friture n'était pas français !

Eh! On est en Belgique, Ducon !

Et encore: En Belgique on tire son plan (se débrouiller), même quand on ne sait pas de chemin (a court d'idées). On boit des pils (bières) en demi (0.25 litres et non 0.5 litres).
On s'essuie les mains avec des essuies (serviettes).
On attend famille quand on est enceinte (enfin les femmes en tout cas; les hommes c'est plus grave), et les portes s'ouvrent avec des clinches.
Et à ce propos, en Belgique, une porte à 3 états: 'ouverte', 'fermée' et 'contre'.

'A tantôt' signifie à tout à l'heure (et ne fait pas référence à un moment passé, ni à l'après-midi !).
On utilise les torchons (serpillières), voire les loques à r'loqu'ter pour nettoyer par terre et non pour essuyer la vaisselle.
Pour nous, un crayon est toujours en bois avec une mine en graphite (...et jamais un crayon à papier!). En effet, les 'bics' sont des stylos à billes et un stylo, un porte-plume.
Nous aussi, on sait qu'on est les meilleurs. Mais nous, on préfère 'faire semblant que non' pour que personne ne s'en doute...
Et ce ne sont pas des carabistouilles !!!!

samedi, 03 octobre 2009

WANGENBOURG

WANGENBOURG, dont le nom primitif Wangberg signifie mont du pâturage, fut donné en 880 à l’abbaye d’Andlau par sa fondatrice Sainte Richarde. Aux XIII siècles, la famille De DICKA, de Spesbourg, administre les biens du monastère et l’on attribue à Henri De DICKA la construction des châteaux de Wangenbourg et de Freudeneck, sur le modèle de celui de Spesbourg, près d’Andlau. Le dernier De DICKA mourut à la bataille de Sempach en 1386. Wangenbourg échue alors au chevalier Jean de Wangen dont les descendants devinrent peu à peu les possesseurs du domaine.

DSCF0177 DSCF0178

Fin du XIVème siècle, les Wangen perdent la maîtrise de leur château et à la fin du XVème siècle, ruinés, ils ne peuvent plus l’entretenir.

DSCF0180

En 1504 l’empereur Maximilien, vainqueur de l’Electeur Palatin Philipp lors de la guerre de succession de Bavière, confisque le château aux cousins Hans et Stephan von Wangen pour le donner au comte de Tierstein qui lui-même le revend à l’évêque de Strasbourg en 1518. Pourtant, les descendants des Wangen, Georg et Hartmann, continuent à habiter dans le château.

DSCF0182 DSCF0183


Entre 1535 et 1550 ils font reconstruire leurs logis dans le style Renaissance. A partir de 1578, un contentieux oppose l’évêque de Strasbourg aux sires de Wangen à propos des droits de propriété sur le château. Les Wangen sont expulsés en 1578 mais rétablis dans leurs droits en 1595.

DSCF0184

En 1633 le château fut dévasté par les Suédois et ne fut plus reconstruit. (Mais ? ils ont tout détruit en Alsace ?)

DSCF0186


Durant la guerre de Trente Ans, le village eut beaucoup à souffrir, puisqu’en 1701 il ne comptait plus que 15 habitants .

DSCF0188


Le dernier possesseur fut le Baron Frédéric-Antoine-Henri-Louis chef d’escadron au Royal-Allemand, fin du XVIII siècle et le château resta le bien de la famille jusqu’en 1918 où, après l’armistice, l’Etat français le saisit.

DSCF0190

La ruine est classé monument historique .

DSCF0191

Source texte

 

jeudi, 17 septembre 2009

Solingen : Klingenmuseum

Solingen__27_ 

Solingen__31_

Solingen__36_Solingen__40_

Solingen__43_

(paon entièrement constitué de couverts)

 

samedi, 02 mai 2009

Il en faudrait plus !

123

Cliquez la photo !

 

mardi, 21 avril 2009

Corsica

121

Cliquez la Corse !

vendredi, 17 avril 2009

Corso fleuri aux Pays Bas

123

Cliquez la photo !

vendredi, 13 mars 2009

Bruxelles : Tapis de fleurs

Un tapis de fleurs enlumine la Grand-Place tous les deux ans. Les bulbes de bégonias, plantés en juin, fleurissent en août.
De l'ordre de 25 sur 75 m, le tapis nécessite plus d'un demi million de fleurs.
Le motif, différent à chaque fois, est (en principe) tenu secret. Les photos de ce tapis font à chaque fois le tour du monde.

Cette tradition remonte à l'année 1971

Cliquez la photo !

123

 

samedi, 07 mars 2009

Swindon Magic Roundabout

ratoulus

ratoulus

ratoulus

Le Magic Roundabout a été construit à Swindon en 1972. Pour assurer la fluidité du traffic en provenenace de 5 directions, les ingénieurs du British Road Research Laboratory ont osé assembler cinq rond-points en un seul.

Le flux extérieur tourne dans le sens anti-horaire et dans le sens horaire à l’intérieur des 5 mini rond-points - soit à contre-sens pour nos amis britons.

Wikipedia lui consacre un article et explique que s’il provoque souvent un choc pour les automobilistes non-averti, les locaux s’en sortent très bien avec trente ans d’expérience.

Pas encore convaincu? je vous conseille la video.

C'est un système innovateur qui a été construit après consultation avec le laboratoire britannique de recherches de route. La circulation autour du rond point plus grand et intérieur est réellement anti/dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, tandis que la circulation de la façon dans le sens des aiguilles d'une montre habituelle autour des cinq mini-ronds points et la boucle externe.

Bien que le complexe vienne comme choc au venu, il est assez simple de traverser si chaque mini-rond point est approché comme entité séparée alternativement. Les utilisateurs locaux et réguliers sont compétents dans traverser le complexe qui offre les chemins multiples entre les routes de conducteur. Le débit du complexe est toujours fortement impressionnant, et est compté pour être meilleur qu'une jonction moderne pourrait offrir. Pratiquement la même configuration globale a été en place pendant plus de 30 années.

Quand le complexe de rond point a été ouvert la première fois, les mini-ronds points n'ont pas été de manière permanente marqués dehors et pourraient être modifiés tandis que la disposition était très bien accordée. Un dirigeant de police a été posté à chaque mini rond point pendant cette phase pilote pour surveiller comment les conducteurs ont fait face à l'arrangement unique.

Tel était le succès du rond point magique que les plans étaient mooted pour établir un complexe semblable juste une distance courte loin, pour remplacer le rond point traditionnel de Greenbridge. Le plan n'a pas été développé.

Tandis que le rond point magique occupe une partie importante d'histoire moderne de Swindon, l'emplacement lui-même a intéresser au delà. Il est construit au-dessus d'une section du vieux se fane et de canal de Berks. Un étroit, lapident le pont construit de c1810, qui est un bâtiment énuméré par II de catégorie, [1] a porté la vieille manière de Saxon connue sous le nom d'a conduit route plus de la moitié mille de canal par à l'est du centre de ville. Son emplacement est devenu couvert près a conduit le rond point qui plus tard a été reconstruit comme rond point magique. Un quai a occupé un bord et le secteur a été connu comme marais. Se fane et la confiance de canal de Berks sont actuellement dans les négociations avec le Conseil de Swindon pour inclure des plans pour reconstituer le canal par le centre de ville en tant qu'élément du nouveau cadre de régénération de Swindon. La restauration utiliserait l'itinéraire du nord se fane canal et pas l'itinéraire occidental principal de Vale que le rond point magique repose plus de. Le nord se fane canal était une branche séparée qui a sorti la ville au nord par Moredon.

Le rond point magique est la gloire couronnante de la pléthore de Swindon de ronds points de toutes les tailles. Swindon est généralement considéré par des aficionados comme le capital du R-U des ronds points, à côté des rivaux Basingstoke et Milton Keynes. Un calendrier est produit tous les ans par la société BRITANNIQUE d'appréciation de rond point dépeignant les exemples les plus fins de la ville.

Le nom officiel de ce rond point était des îles du comté, bien qu'à peine n'importe qui autre que des fonctionnaires l'ait appelé par ce nom. Le nom officiel a été changé vers la fin des années 80 en match son nom populaire. C'est le sujet d'une chanson de bruit par la bande locale XTC.

Le T-shirts est produit par la compagnie locale SwindonWeb avec un slogan concernant le rond point magique.

Les personnes locales se réfèrent parfois à lui comme rond point tragique

 

autre texte et photos ici

lundi, 02 mars 2009

Un petite virée ?

123

Comme d'hab : cliquez la photo !

dimanche, 15 février 2009

Col de Louchpach (ou Louchbach) - 88 -

IMG_5815

IMG_5817

IMG_5818 IMG_5820

IMG_5822 IMG_5823

IMG_5831 IMG_5827

cliquez les photos pour les voir en grand

vendredi, 23 janvier 2009

Parking à Munich

entièrement automatique