Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 04 septembre 2006

56 - QUELVEN

Voici l'un de mes lieux préférés ! Quelven ! Et en particulier sa source...

56230_F02

Notre Dame de Quelven est imposante, et entourée de si peu de maisons !

 

56230_E00

La chapelle Notre-dame de Quelven mérite à plus d'un titre d'être classée monument historique . Bâtie au sommet d'une colline, elle domine du haut de son clocher-porche de 70 mètres ajouré d'une belle rosace flamboyante. La flèche de 16 mètres fut reconstruite au XIXe siècle, suite à l'effondrement de l'ancienne.

 

L'édifice de style flamboyant du XVe siècle , construit sur un site plus ancien déjà très fréquenté par les pèlerins. L'importance du site se traduit par la richesse de son mobilier : un magnifique buffet d'orgue du XVIIe siècle tout récemment restauré, un groupe de statues en bois polychrome de Saint-Georges terrassant le dragon , illustrant le Bien contre le Mal, un bas-relief en albâtre du XVe siècle, des vitraux du XVe et du XVIe siècle dont le plus remarquable représente l'arbre de Jessé.

 

 

 56230_E12

 

 

La liste n'est pas exhaustive, mais il nous faut citer encore et surtout la remarquable, par sa forme et sa rareté, statue ouvrante de Notre-Dame de Quelven . La Vierge, assise, tient l'Enfant debout sur ses genoux. Le corps, telle une armoire, s'ouvre pour nous dévoiler un triptyque finement sculpté de 12 bas-reliefs illustrant la Passion du Christ.

 

 

125 

 

Pour un diaporama plus complet, cliquez la photo ci-dessous

 

56230_E17

       

 

dimanche, 27 août 2006

ORSCHWILLER : Château du Haut -Koenigsbourg

Diaporama en fin de note 

Restons dans le Bas-Rhin pour visiter l'un des plus hauts lieux du tourisme français.

Le château est situé à 757 m d'altitude, d'où il domine la plaine d'Alsace.
Historique d'après Dominique Harster, tiré de l'ouvrage " Origine du Château " .   

774. Charlemagne fait don du " Stophanberch " ou " Staufenberg " et des terres attenantes à l'abbaye de Lièpvre dépendante de celle de Saint-Denis, qui en restera propriétaire jusqu'à l'arrivée des Hohenstaufen.
1147. Construction du premier château sur le sommet de la montagne appelé " Castrum Estufinum " ou " Chateau des Staufen ".
1192. L'appelation " Koenigsbourg " remplace celle de " Staufenberg ". Il existe alors deux tours situées aux deux extrémités du sommet, l'une appartenant à Conrad III, l'autre à son neveu Frédéric III, futur Frédéric I de Hohenstaufen, dit Barberousse.
1200. Au début du siècle le domaine est donné en fief par les ducs de Lorraine aux Comtes de Werde, ducs d'Alsace.
1250. Il est donné en fief à Cuno de Bergheim.
1267. Une partie du château est donnée au fief aux Ratsamhausen qui l'occupent jusqu'au début du 13ème siècle.
1276. Le Koenigsbourg est donné en fief aux Hohenstein qui l'occupent jusqu'au début du 15ème siècle.
1359. La suzeraineté des ducs de Lorraine n'étant plus effective, le duc d'Alsace à l'époque Comte d'Oettingen, vend le château à l'Evêché de Strasbourg.
1417. Mention d'un "château désert" ou " Oedenburg " : s'agit-il du second château situé à l'autre extrémité de la crête ?
1422. Le Koenigsbourg est toujours occupé par les Hohenstein.
1453. Le Koenigsbourg  devient le Haut-Koenigsbourg pour le distinguer du bourg situé en contrebas, à l'époque" Niederkunighsheim " devenu aujourd'hui Kintzheim.
1454. Siège et prise du château par l'électeur palatin Frédéric le Victorieux, alors occupé par les frères Jacques et Antoine de Hohenstein et Hans de WEesternach. Le château ne fut cependant pas occupé par Frédéric.
1455 à 1462. Habité par des parents des Hohenstein, les frères Henri et Regnard de Lambsheim, chevaliers brigands qui rançonnent la plaine du Rhin supérieur.
1462. Le château est pris et détruit par l'armée levée par les villes de Strasbourg, Colmar et Bâle réunies pour mettre fin à ces pillages. Les parties romanes encore visibles actuellement proviennent de ce château datant du 12ème siècle.
1474. La maison de Lorraine renonce définitivement à faire valoir ses droits sur le château.
1479. Les ruines du château sont données en fief par l'Empereur Frédéric II (les rois ou empereurs d'Allemagne étant redevenus des suzerains immédiats du château) à Oswald de Thierstein (mort en 1488), comte de Suisse et à son frère Guillaume.
1481. Les Thierstein reconstruisent le château qu'ils dotent d'ouvrages exigés par l'art militaire de l'époque (Grand bastion, Petit bastion, trois enceintes) et au début du 16ème siècle le Hohkoenigsbourg était le plus important des châteaux fortifiés des Vosges. La période des Thierstein restera la plus belle de l'histoire du château.
1517. Le dernier des Thierstein, croulant sous les dettes, s'éteint. La famille n'ayant pas de descendance, Maximilien Ier reprend possession du château, qui revient ainsi à la Maison Impériale des Habsbourg.
1519 à 1533. Le château est gouverné et entretenu par les intendants militaires des Habsbourg (exécution de travaux de défense - Bastion de l'étoile).
1533. Le château est donné en gage par la famille des Sickingen qui y place un prévôt pour garder le château.
1596. Le gage est vendu à Rodolphe de Bollwiller (décédé en 1616).
1616. Jean Ernst Fugger d'Augsbourg succède à son beau-père, Rodolphe de Bollwiller.
1633. La guerre de trente ans. Les Suédois, en guerre avec l'Autriche, ravagent l'Alsace. Le château, défendu par Philippe de Lichtenau (prévôt commis à la garde du château), est pris par les Suédois le 7 septembre 1633, après 52 jours de siège et incendié. Il restera ensuite à l'état de ruine.
1648. Louis XIV, souverain de la province d'Alsace (par le Traité de Westphalie) devient propriétaire du domaine.
1672. Louis XIV reprend le château en ruine aux Fugger d'Augsbourg et le restitue aux Sickingen qui le possédaient en 1533.
1770. La ruine du château est vendue par les Sickingen au seigneur de Boug, président du Conseil Souverain d'Alsace, dont les descendants la gardèrent jusqu'en 1825, bien qu'elle fut déclarée bien national pendant la Révolution.
1825 à 1865. La ruine appartient successivement à divers propriétaires.
1862. La ruine du château du Haut-Koenigsbourg est classée Monument Historique et des travaux de consolidation et de préservation furent entrepris par la Société pour la Conservation des Monuments Historiques d'Alsace.
1865. La ruine et les forêts environnantes sont acquises par la ville de Sélestat.
1871. L'Alsace devient allemande. Pour le Kaiser, le château est l'occasion de marquer d'un symbole, la frontière ouest de l'empire.
1899. La ville de Sélestat offre la ruine à l'empereur Guillaume II.
1900. Le 9 aoüt, la reconstruction débute par le donjon.
1904. L'association du Haut Koenigsbourg achète des collections d'étoffes, d'armes, de mobilier, ainsi que des objets ayant un rapport avec l'histoire du château, l'Alsace et la Lorraine, pour meubler le château avec des meubles des 12ème au 17ème siècles ainsi que des armes médiévales ou de la Renaissance, dans le but avoué de faire du château un musée.
1901 à 1908. Restauration du château par l'architecte Bodo Ebhardt. Véritable témoin de l'influence d'architectes, tels Viollet-le-Duc et Bodo Ebhardt, tous deux de grandes sensibilité et érudition. Le 13 mai 1908, Guillaume II sera présent au château pour son inauguration.
1918. Le 20 novembre 1918 les soldats français occupent le château du Haut-Koenigsbourg.
1919. Le château est classé Palais National (art. 56 du Traité de Versailles - réunion à la France des Biens de la couronne allemande).
1940 à 1944. Pendant l'occupation, le château servit de lieu de repli aux collections du Musée de Colmar, en particulier au célèbre rétable d'Issenheim de Mathias Grünewald, ainsi qu'aux tapisseries de la Cathédrale, de l'Hôtel de Ville et des Musées de Strasbourg.
1944. Le 28 novembre 1944, un corps de troupe américain arrivant par la montagne, occupa le château qui jusqu'à la libération de Colmar, devait constituer un poste d'observation important, américain et français.
 
D'après Dominique Harster
Pour une série de photos, cliquez sur celle ci-dessous