Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 09 juillet 2010

Et les vacances arrivèrent enfin !


 Vacances ? Pas vraiment motivé pour partir. Non, Gatito préférait rester à l’Oasis, et y effectuer (encore et toujours) divers travaux. Et comme il faisait beau, il consacra sa première fin de semaine pour jardiner. Il fallait en profiter, les voisins n’étant pas là ! Quel calme !
 L’Oasis ? Par endroits, il faudrait maintenant l’appeler « La Forêt Primaire Non Equatoriale ». Lorsque vous y entrez, faite comme le Petit Poucet, même si la superficie est celle d’un mouchoir de poche de l’un des nains de Blanche-Neige.
 Petit à petit, Gatito y élague quelques branches, principalement les sèches. Avec bien du mal, il coupa une branche d’un arbre dont j’ai oublié le nom. Il fleuri rose au printemps, et ensuite, ses feuilles son aussi fines que des aiguilles. Il ne fait pourtant pas partie des conifères, mais est un caduc.
 Arbre ou canevas ? La branche coupée, avec de nombreuses ramifications, était emmêlée aux lauriers,  cerisier, et sapin. En équilibre instable, Gatito ne pouvait couper ailleurs, que tirer, tirer, tirer, tirer...
 Enfin, la branche vint. Il fallait commencer de la « dépecer ». Feuilles et branchettes les plus fines sur un tas, branchettes plus grosses coupées immédiatement pour en faire de l’allume feu, une fois séchées, et enfin, les grosses branches sciées, toujours en prévision des feux d’hiver.
 Lorsque, soudain ! Crac ! Et une main de coupée ! Une !
 Oui, enfin, bon, pas coupée coupée, mais coupée ! Je vois qu’il faut tout vous expliquer : un bon coup de sécateur sur le côté opposé au pouce. Gatito pensait s’être simplement pincée, mais le sang commença de gicler... Contrarié, le Gatito de devoir s’interrompre pour aller se désinfecter, mais aussi rassurer Mamina qui voyait tout se sang se perdre, sans pouvoir en faire du boudin.
 Mal positionnée, la coupure ! Du coup, votre Gatito (adoré)  s’octroya enfin un peu de repos et s’installa devant son ordi pour pondre ce billet et d’autres...
 Hum ? Beaucoup de bla-bla pour pas grand chose, n’est-ce pas ? C’est en prévision si un jour je me lance dans une carrière politique ou comme présentateur TV !

Les commentaires sont fermés.