Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 01 juin 2010

Plan drague ?

C’était mon tour d’occuper le poste de nuit. A mes tous débuts dans l’hôtellerie.
« Ma télévision ne marche pas ! »
Me voici obligé de monter vérifier. Pour une fois, c’était bien le cas.
Pour une fois, car vous ne pouvez pas imaginer le nombre de fois que l’on vous dérange pour rien ou presque : la prise n’est pas branchée, il suffit de presser le bouton de mise en marche, ou simplement la câble s’est débranché. Et ne parlons pas de ceux qui veulent mettre en route la télé avec la télécommande... de la climatisation !
Cette fois-ci, il fallait faire un échange standard de télévision.
Lorsque je reviens, le client m’aide en allant lui même brancher le câble dans la prise située sous le bureau.
Pour une fois, je n’étais pas sur mon petit nuage habituel...
- Tiens ? Drôle de manière de s’enfiler sous le bureau tout en me montrant son postérieur uniquement couvert d’un slip...
- Tiens ? Ce préservatif était-il déjà sur le bureau avant ?
Mais, comme d’hab., je refusais de me faire du cinéma, terminais ma tâche et redescendais à la réception, après avoir échangé quelques paroles avec le client.
Environ 10 minutes plus tard, le client me rappelait
« J’ai repensé à ce que vous me disiez ne pas avoir de quoi vous allonger pour la nuit. Si vous voulez, vous pouvez venir dans ma chambre, il y a de la place »
Euh ? Oui... Que penser ? Ce n’est pas parce qu’il était grec que...  La proposition pouvait être honnête, qui sait ? Peu probable, mais en même temps, j’écartais l’idée d’attirer les convoitises sexuelles de cet homme (connu). - sa chambre étant la plus proche de la réception, cela paraissait moins incongru -
Je remerciais donc poliment. Même si j’avais voulu, je ne pouvais pas vu que tous les clients n’étaient pas rentrés.
Minuit, il réitère son invitation...
Bon... Là je n’avais plus de doutes...
30 minutes plus tard, il rappelle... Et termine sa phrase d’une voix désolée :
« Tout seul dans ce grand lit froid ! »
C’est vrai que l’hiver était très rigoureux, mais même si je caillais dans la réception, mais je n’avais nullement envie d’aller me réchauffer dans sa chambre...
Depuis, j’ai souvent été dragué par les deux sexes, lorsque je suis de service de nuit. Le plus souvent par des personnalités de la politique...
Offres que j’ai toujours déclinées. A tord ou a raison ? Peut-être aurais-je pu avoir droit à une promotion canapé ? Faire carrière en politique ou autre ?

Les commentaires sont fermés.