Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dimanche, 23 mai 2010

« C’est indécent ce que nous gagnons »

 Vous êtes-vous déjà amusés à comparer le comportement des personnes et leur relations avec l’argent ?
 Mimosa, l’un des infirmiers s’occupant de Biche à l’époque, déclarait « C’est indécent ce que nous gagnons »... Ce n’est pas pour autant qu’ils auraient fait le moindre geste envers leurs différents clients, contrairement à d’autres infirmiers gagnant moins bien leurs vies. Même chose pour Parfait, son docteur, montrant toujours les cadeaux que lui faisaient ses clients, mine de dire « et vous, alors ? ». Il fut le seul ne faisant pas de cadeaux pour les 100 ans de Biche... Ne serait-ce qu’une tablette de chocolat, vu tous les carrés qu’il a piqué dans les tablettes de Biche, ce n’aurait été qu’en remboursement très partiel « de dette » ! hihihi !
 Biquette est moins avide. On a juste droit à certain couplets au sujet des grosses dépenses qu’elle fait avec ses voyages ou l’achat de matériel informatique... Mais il est évident que c’est dû à son complexe d’infériorité...
 Doudou le Dodu, lui aussi très complexé, exhibe ses trophées monétaires, ce qu’il achète si vous préférez... Sans se rendre compte que ce n’est pas forcément lui qui a ce qu’il y  a de plus cher. Et comme c’est un Monsieur « Moi Je » il s’imagine être le mieux. Il était là, à se pavaner avec ses signes extérieurs de richesses tout en oubliant de dire, par exemple, qu’il est obligé de jeûner plusieurs jours par mois car il n’a plus un rond d’avance avec ses achats de gadget ou ses vêtement, prétendument à la mode... (après tout, chacun ses trucs, ses dadas... ). La dernière fois, nous avions quand même beaucoup de mal à tenir notre sérieux. Il effectuait quantité de ronds de jambes, indiquait le prix payé pour son canapé, sa télé, etc,  pensant impressionner la belle demoiselle à ses côtés. Très polie, celle-ci s’extasiait, admirait ou faisait semblant de le faire.... « et je gagne 2500 € par mois... » « Ooooh ! » fit celle dont, un petit comité seulement sait qu’elle a refusé un poste à 19.000 € mensuels....
 Cette dernière, justement, joue la discrétion. Elle n’a que quelques rares signes extérieurs de richesse, en minimise le prix automatiquement, tout comme elle n’a jamais avoué son salaire réel...
 Et il y a Gatito, loin, très loin derrière tout ce joli petit monde, avec son petit salaire... Et qui s’en contente. Pour vivre heureux, ne pas envier les autres ! 

Commentaires

Et si c'est celle à qui je pense, ce n'était pas le bon plan pour l'impressionner, même avec les ronds nécessaires !

Écrit par : David | mardi, 01 juin 2010

Les commentaires sont fermés.