Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 28 avril 2010

Ils n'écoutent rien !

« Ma petite soeur Sophie va transiter par le Pôle Central, avec 3 de ses amies. Pourrais-tu le héberger pour 3 ou 4 nuits ? »

Manque de pot, la réorganisation de l’Oasis est telle, qu’il n’y a pas la possibilité d’héberger quelqu’un en ce moment. Et encore moins 4 personnes. Cela deviendra même encore plus compliqué, puisque un des lits est parti à la décharge.

Gatito suggéra à Little Bouddha d’en parler à Biquette. Après tout, c’est son amie aussi, et c’est chez elle qu’il avait logé la dernière fois.

Biquette a beau mettre en avant son « appartement grand standing » (ça se discute !) Little Bouddha et Cie préfèrent le confort de la (vieille) petite case de Gatito. Mais bon, n’ayant d’autre choix, il a contacté Biquette.

Les dates n’étant pas encore arrêtées, elle lui avait dit :

« je suis totalement libre, mais ce ne sera pas possible pour le 2 mai »

Ce qui faisaient 2 week-ends de bloqués, puisque le précédent, c’était Gatito qui ne pouvait s’en occuper, et celui du 2 non plus...

Mais... N’en faisant qu’à leurs têtes comme toujours, quand croyez-vous que débarquent les donzelles ? Le 30 avril, pour repartir le 3 mai ! Là, tout d’un coup, elles avaient des dates arrêtées, les billets en poche...

Déconvenue de Biquette.

Souriant dans sa barbe, Gatito « savourait » cet instant. Depuis plusieurs années, leurs amis arrivent un peu n’importe comment, imaginant que l’on peut toujours s’arranger pour eux. Ce qui était généralement vrai, Biquette et Gatito se relayant éventuellement. Biquette travaillant en free-lance, il lui est relativement facile de s’arranger. Aussi, ne voyait-elle pas vraiment le côté « égoïste » de leurs amis.

Sauf la dernière fois qu’ils étaient venus... Déjà, elle n’était pas libre le dimanche...
« Grrrrrrrrrrrr ! Comme toujours, ils n’en font qu’à leurs têtes ! » s’est écriée Biquette !

Bienvenue au club !

Comment cela va-t-il se passer dimanche ?

Les transports en commun sont rarissimes le dimanche dans la cambrousse de Biquette...

Les 4 donzelles seront obligées de partir en même temps qu’elle, très tôt le matin, se débrouiller seules la journée, rentrer par leurs propres moyens, car c’est à la nuit tombée que Biquette sera de retour, sans savoir l’heure.

Mais, parions que la prochaine fois, Little bouddha et Cie n’en feront encore qu’à leurs têtes...

Les commentaires sont fermés.