Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 27 mars 2010

Hildegarde Pit-Bull du Kaiser

La nouvelle gouvernante de l’Hôtel de Fous porte bien son nom. Comme un pit-bull elle ne lâche rien. Les femmes de chambres repartent souvent en pleurant. Il faut dire que depuis quelques années, il y avait un certain laisser aller , entre une gouvernante trop douce, manipulable, et une Médusa bigleuse qui préfèrerait être égorgée que de mettre des lunettes. Du coup, elle ne voit plus la poussière, même si les cadres noirs étaient blancs de poussière. Hildegarde Pit-Bull  du Kaiser fait faire le grand nettoyage de printemps, poussant quand même le bouchon un peu loin. Rome ne s’est pas faite en un jour !
 C’est la première fois que l’ensemble du personnel appel l’un des siens par son nom, et non par son prénom. Du « Madame Pit-Bull  du Kaiser » par-ci, du « Madame Pit-Bull  du Kaiser » par-là… Même Harpagon et Médusa n’osent l’appeler autrement. Du jamais vu.
 Bien entendu, une fois encore, qui s’illustre ? Gatito !
 « Hildegarde ! »  par-ci, « Hildegarde » par-là… il est le seul à l’appeler par son prénom, et dès le premier jour ! Avec la bénédiction de « Hildegarde Pit-Bull  du Kaiser » . En fait, à sa demande ! Car elle mettait du « Monsieur » par-ci, par-là… ce à quoi votre Gatito préféré avait objecté :
 « Et c’est ‘‘Gatito’’ ! » 
 « Et moi Hildegarde ! » d’ailleurs, elle s’était présentée ainsi à Gatito.. 
 Une fois encore, Gatito a apprivoisé un molosse…

Les commentaires sont fermés.