Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 mars 2010

Economies, vous avez dit économies ?

Est-il encore besoin de rappeler que Harpagon, de l’Hôtel de Fous, est la personne la plus avare qu’il m’est été donné de rencontrer ?
 Le problème est qu’il ne voit pas plus loin que le bout de son tarin. (pourtant, court et ratatiné). Pour ne pas payer les parkings (pourtant, il a des facilités de paiement) il se gare sur les emplacements des livreurs, ou celui des handicapés (il l’est : greffe d’un portefeuille à la place du coeur !). Les papillons fleurissent sur son pare-brise.  Une chance qu’il n’ait jamais retrouvé sa voiture à la fourrière (la vie est injuste : lui, en infraction tous les jours, ne l’a jamais retrouvé ainsi, alors que tant d’autres personnes se garant au même endroit y ont droit !)
 Lorsqu’il voit une casquette, il ruse. Il laisse le coffre ouvert (lorsqu’il est garé devant l’hôtel) ou/et met ses feux de détresse.
 Ah ! Ce midi, il riait encore dans sa barbe (invisible) de voir que sa ruse avait bien fonctionnée. Clef au contact, il tourne... Rien ne se passe. Il retente... Rien... Il se rend alors compte que les feux ne fonctionnent plus... Batterie morte. Ce qui lui coûta quand même un peu plus que les 5 petits Euros (maximum) qu’il aurait eu a débourser s’il avait daigné la mettre au parking..

Les commentaires sont fermés.