Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 24 février 2010

Loin des yeux....

 Une chose qui m’a toujours sidéré avec une majorité de mes collègues se succédant à l’Hôtel de Fous, est cette attitude « loin des yeux, loin du coeur », ou plus exactement le fait qu’ils oublient tout aussi vite les clients une fois que ceux-ci sont partis. On n’en parle plus, sauf pour se lamenter en cas de dégâts. Quelque part, c’est normal, mais leur attitude est la même concernant les personnes ayant été amicales avec nous. Seul l’Excité fait figure d’exception avec moi. Deux E.T. Dans cet hôtel, et tellement similaires en de nombreux points. Mais, si ça peut vous rassurer, il n’est pas aussi loco que Gatito !

L’Excité fut le seul à me demander des nouvelles de l’épouse de l’ambassadeur. Il n’allait pas être déçu ! Et moi non plus !

Sa surprise commença par le fait que l’on avait pas donné le choix à la femme pour son heure de sortie si elle voulait de l’aide. Amusé de ce que serait la réaction d’Harpagon s’il apprenait qu’elle m’avait offert le petit déjeuner chez la concurrence ....

«  Elle n’a pas dû te laisser en placer une ! » (propos sans arrière pensée négative, simple constatation que la femme était gentille, mais très bavarde !!!!)
 «  Mais si ! C’était un véritable dialogue! Même si elle parlait (un peu) plus que moi !»
 La mâchoire de l’Excité se décrocha (on la cherche encore). J’apprenais ainsi qu’elle avait monopolisé la parole avec tous mes collègues. 

 Cela voudrait-il dire que Gatito a plus de conversation que ses collègues ? 

 L’apothéose de sa surprise fut de savoir qu’elle m’avait embrassé lorsque nous nous sommes séparés. En y resongeant, il est vrai qu’elle c’était contentée d’un au revoir à la cantonale pour les autres....

 « Si elle revient chez nous, ce sera grâce à toi ! »
 Il ne croit pas si bien dire, puisque c’est ce qu’a sous entendu la femme. Seul son âge pourrait l’en dissuader. Si elle revient, ne devrais-je pas demander un pourcentage à Harpagon, puisque ce sera grâce à moi.... (la "star de l'Hôtel de Fou, c'est moi ! e2507 Hihihihihihihi !)

Commentaires

oh là là y'a de quoi devenir fou j'y vois plus rien sur ton blog
bises bonne journée

Écrit par : mamita | mercredi, 24 février 2010

Les commentaires sont fermés.