Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 02 mars 2010

Irrécupérable, le Gatito ? Non ? Vous croyez ?

 Niagara s’était dit que s’ils passaient l’auto-laveuse avant l’ouverture du magasin, l’autre timbré de Gatito Loco ne s’amuserait pas à crier des « yehaaa » retentissants tout en la prenant au lasso avec le fil électrique comme la dernière fois...
 C’était ne pas connaître Gatito.
 Le fil électrique passa autour d’elle, une fois, deux fois, trois fois.... la ficelant peu à peu comme un saucisson... Une Niagara tellement sidérée qu’elle se laissait faire... (curieuse d evoir jusqu’où irait Gatito ?)
 « Il ne reste plus qu’à te ficeler autour de la colonne, et faire la danse du scalp autour de la cheffe ! »123
 « hum ? Dans une autre vie, je devais être Indien.... » Voilà qui changeait du cow-boy de la fois précédente.
 Après avoir, enfin!, pu passer l’auto-laveuse, parole malheureuse de la chef la sousse-cheffette  :
 « Tu peux remettre le totem en place »
 Le totem étant une publicité sous forme de cylindre en carton, haute d’un mètre vingt.
 Totem ?
 L’indien se réveilla en Gatito qui attrapa au lasso la  sousse-cheffette !
 Puis, plus tard, toujours aussi fêlé, Gatito brandit deux gigots d’agneaux congelés
 « Moi avoir tomahawks et moi vouloir scalps de squaws blanches... »
 Irrécupérable, le Gatito ? Non ? Vous croyez ? 

Les commentaires sont fermés.