Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 05 décembre 2009

Qui veut la peau d’Harpagon ?

VampduNet, femme de chambre, est en arrêt maladie pour dépression. Elle, la croqueuse de minets sur le Net, était tombée amoureuse, et soudainement monogame. Harpagon, ne pouvant pas vraiment la virer, du fait que sa grand-mère est une copine de Médusa, faisait contre fortune bon coeur. « ne lui donnez pas les feuilles de service, elle est sale, elle couche avec des hommes rencontrés sur Internet » Avait-il peur qu’en touchant une feuille de service, elle ne transmette une maladie vénérienne à Médusa ? Et on la laissait s’occuper des chambres des clients ?
Enfin, la pauvre VampduNet est en dépression, depuis que son copain est parti dans les bras d’une autre.
Est-il besoin de dire que son arrêt maladie a été considéré comme une déclaration de guerre ? Venir travailler dans l’Hôtel de Fous n’est-il pas la meilleur des thérapies ? Les Sécu du monde entier devraient payer des séjours de travail auprès du couple diabolique !
8 jours plus tard, la mère de VampduNet téléphona pour informer la reconduction de l’arrêt maladie. Crime de lèse majesté, que dis-je ? Crime de lèse-dieu, puisque c’est ainsi qu’Harpagon se considère - Si ! Si ! Il le dit carrément : « je suis dieu ! »
« Enfin ! Madââââââme ! Vous devriez surveiller votre fille, elle a de mauvaises fréquentations sur Internet, et... »
Il ne put terminer sa phrase, interrompu par la maman qui lui répondit de « s’occuper de ses fesses » avant de raccrocher. Bon, peut-être a-t-elle répondu de manière courtoise, mais c’est de cette manière que les oreilles d’Harpagon ont capté la réponse.
Oser lui raccrocher au nez ? A lui ? Ne pas écouter ses conseils ? Lui qui se verrait très bien comme conseiller des Grands de ce Monde ? Obama et Cie se prosternant devant sa grande sagesse ?
Mais quel vent de vendetta souffle donc sur l’Hôtel de Fous ? Rébellion de la mère de Vampdunet, démission surprise d‘une réceptionniste, harcèlement d’un inspecteur du travail, impossible à soudoyer, deux « s**opes de ch**nnes en chaleur » enceintes, et tout ça en à peine quelques semaines ? Sans parler de toutes les révoltes depuis un an ?
Oui, le Couple Démoniaque songe sérieusement à la retraite à la fin du bail... Ils ne résigneront pas pour 10 ans, et devront prendre leurs retraites anticipées en pleine jeunesse 77 et 75 printemps seulement, tout ça à cause d’employés non reconnaissants qui ne se prosternent pas devant eux, le front touchant le sol, chaque fois qu’ils les voient....

Les commentaires sont fermés.