Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 14 décembre 2009

Enygme

 Bogoss, le petit nouveau à l’Hôtel de Fous est fort sympathique, pas autant que l’Excité, mais tellement plus que la précédente réceptionniste ! C’est quand même plus agréable, lorsque vous arrivez, de voir quelqu’un de souriant ! Et qui ne semble pas être le genre à créer des clans, ce que, malheureusement, j’ai trop souvent vécu avec mes collègues féminines. (est-ce un critère d’embauche pour Harpagon ?)
 Mais Bogoss présente une caractéristique que je vois assez souvent : quelqu’un de beau (peu importe le sexe) et sympa, en couple avec quelqu’un de beaucoup moins beau [ou franchement laid(e)] pourvu d’un mauvais caractère. Je n’ai vu sa copine que pendant quelques minutes, mais bien assez pour comprendre l’adjudante qu’elle est. Elle serait la parfaite épouse pour Harpagon, si ce dernier venait à se débarrasser de sa Médusa. Elle est aussi dans l’hôtellerie. Espérons qu’elle ne postulera jamais à l’Hôtel de Fous, je suis prêt à parier qu’elle est du genre à créer la zizanie partout où elle passe.
 Finalement, je me demande ce qui pousse, si souvent, les gentils (des deux sexes) dans les bras de « terreurs » (des deux sexes également), et surtout, de rester avec.
 Biquette avait ses défauts, cet instinct de domination, mais pas poussé aussi loin que dans le cas du couple de Bogoss, mais, surtout, je n’aurais jamais pu le supporter bien longtemps. C’est pour cela que je tenais à garder mon indépendance, à ne pas vivre sous le même toit (et dans la cas contraire, ce serait d’une fourrière prison que votre Gatito écrirait, condamné à perpète pour meurtre... À moins que ce ne soit de sa tombe)

Les commentaires sont fermés.