Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 24 novembre 2009

Saint Quirin (57)

Du Ier au IIIe siècle, un village gallo-romain a existé à la Croix Guillaume, au dessus de Lettenbach.

Entreprises pour la première fois en 1962-63, puis reconduites plus récemment entre 1994 et 1999, les fouilles archéologiques ont permis le dégagement de nombreuses tombes circulaires, stèles-maisons, sculptures ...etc. Le nombre total de sépultures fouillées à ce jour est de 76.

Au XIe siècle arrivent les reliques de saint Quirin, tribun romain martyrisé en 117.

St_Quirin__3_

L'histoire raconte qu'en 1050, Geppa, abbesse en Rhénanie et sœur du pape Saint Léon, alla chez son frère à Rome et en rapporta pour son abbaye les Reliques de Saint Quirin.
Un soir, elle s'arrêta sur une colline (aujourd'hui la "Haute Chapelle") pour y passer la nuit, car là se trouvait un ermitage. Au matin, les serviteurs n'arrivèrent pas à soulever la châsse du sol. Geppa prit alors la décision de laisser sur place une partie des reliques, et n'emporta avec elle que la tête.

St_QuirinSt_Quirin__31_

Aujourd'hui et depuis plus de 9 siècles, ces reliques sont précieusement gardées et régulièrement vénérées, notamment le jour du pèlerinage de l'Ascension.

Au XVIe siècle, des verreries itinérantes s'installent. Elles deviennent célèbres. Mais au XVIIe siècle, la guerre de Trente Ans ruine la région.

Au XVIIIe siècle, le prieuré et l'église sont reconduits. L'industrie verrière est relancée par les moines, avec l'implantation d'une importante entreprise à Lettenbach qui fonctionnera de 1739 à 1844. L'afflux d'ouvriers nécessite la construction de maisons. Des fermes ainsi que des chapelles sont bâties.

A la révolution, le domaine prioral est divisé en trois communes : Saint-Quirin, Vasperviller et Métairies-Saint-Quirin.

L'après Révolution et le XIXe siècle furent marqués à Saint-Quirin par la famille Chevandier de Valdrôme. Propriétaires de terrains, ayant des droits sur les scieries comme les verreries, ils furent omniprésents sur l'ensemble des activités de la région pendant près d'un siècle.
Ils ont laissé en héritage le surnom de "Chevandier", aux contemporains du village

St_Quirin__25_St_Quirin__12_

Et depuis...
Station verte de vacances depuis 1984, Saint-Quirin a obtenu cette même année la "Marianne d'Or".
Et depuis 1989, Saint-Quirin s'est vu décerner le titre d' "un des plus beaux villages de France".

St_Quirin__2_St_Quirin__29_

Source texte

Plus de photos

01:00 Publié dans Europe, France, Pays, Voyage | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : voyages, lorraine

Commentaires

Beau reportage bises bonne journée

Écrit par : mamita | mardi, 24 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.