Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 20 novembre 2009

« Un inconnu vous offre des fleurs » Pff ! A moi, 2400€ de cadeaux.

(Suite de la visite de Caliméro - Dimanche toujours)

Ce fut ensuite au tour d’un Africain de me tomber dessus. (mais non ! C’est une image ! Il ne m’est pas tombé dessus vraiment ! Pff ! Il faut vraiment tout expliquer à certains lecteurs !). A P’tit Chicago (surnommée « l’Africaine » par l’université d’une ville étrangère voisine), vous trouvez nombre d’Africains vendant toutes sortes d’objets aux touristes. Il vous abordent généralement en Allemand. Selon les commentaires de certains d’entre eux, les Allemands seraient leur plus grosse clientèle. En Allemand, à moi ? Non mais, ça va pas la tête, non ? C’est vrai qu’on m’aborde le plus souvent en Anglais, langue « internationale », car, où que je sois ou presque, je suis pris pour un étranger (Mais puisqu’on vous dit que je suis un E.T. !) Toujours est-il qu’il ne tenta pas de vendre sa pacotille à Caliméro. Les Asiatiques ne semblent pas se laisser avoir...

Lorsqu’il comprit que je vivais à P’tit Chicago, qu’il lui serait donc impossible de me vendre quelque chose, il changea de tactique (non, pas celle du gendarme ! Mais suivez !)

« tiens, c’est cadeau. »

Il sortit quelque chose de lourd de son sac et me le colla dans la main.. J’ignore ce que c’est, ne regardant pas. Je senti juste le plastique qui l’entourrait.

- Mais pourquoi ?

« toi, tu n’es pas raciste » (il est vrai que je n’avais pas hésité à lui serrer la main lorsqu’il me l’avait tendue, mais bon, ça ne méritait pas un cadeau. D’autant que sa valeur était de... 600€ ! Puis, un petit portefeuille noir, qui coûtait presque aussi cher (gné ? Cette horreur ?) « cadeau »... Et cela continuait « un collier pour ta femme, en or, regarde le poinçon ! 1200€ !)

Hum ? Depuis quand du fer blanc plaqué laiton vaut-il 1200€ ? Ah ! On ne croirait pas ces vendeurs ambulants aussi riches ! Me donner ainsi 2400€ de cadeaux !)

« mais non ! Gardez -vos présents ! Vous pouvez les vendre ! Vous en avez plus besoin que moi ! »

Il ne voulait pas, cadeau, parce que je ne suis pas raciste... Tout en faisant ses « cadeaux » il ventait mes « compatriotes » de P’tit Chicago [là, je me serais senti plutôt « insulté » (hihihi !) ], ceux qui l’avaient conduit dans une ville voisine (80km) ou vit sa femme, ou ceux qui lui avaient payé le resto... Enfin, me montrant une petite liasse de billets, il me dit un truc dans le genre qu’un petit billet (de 20€) serait appréciable. Même si j’avais voulu, je n’avais pas cette somme, il devait me rester au plus 43 centimes ! (ce qui était encore plus que la valeur de ce qu’il proposait), zou ! Tout de passe-passe, l’ensemble des cadeaux se volatisa de ma main restée ouverte (je ne voulais pas de ses cadeaux, même si cela n’avait pas été dans son jeu de dupe. ) d’une rapidité incroyable. Du grand art ! J’eu droit encore à une poignée de main, et à un « toi tu n’es pas raciste », et on se quitta.

Caliméro avait assisté à toute la scène, sans comprendre ce qui se disait, mais quand même un peu inquiet que je me laisse avoir...

(A suivre)

Commentaires

Bisous bonne journée

Écrit par : mamita | vendredi, 20 novembre 2009

Les commentaires sont fermés.