Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 27 octobre 2009

Retour de congés....

Si vous avez été dernièrement sur le blog de la Mésange Bleue, vous savez que nous nous sommes rencontrés le temps d’un week-end, ainsi qu’avec Beer Bear, un ami dont j’ai fait la connaissance pas le biais de la correspondance, voici 22 ans.

Chaque fois que nous nous rencontrons en Allemagne, c’est Beer Bear qui s’occupe de tout. Idée du lieu de rencontre, et réservations. Comme sa copine ne venait pas cette fois-ci, nous avons opté pour une chambre triple. Lorsque sa compagne est de la partie, impossible de le faire ! Pourquoi ? En matière de ronflements, elle bat tous les records ! On croirait dormir sur la piste sur la piste d’un aéroport très fréquenté. Réflexion faite, non, les avions étant plus silencieux qu’elle. Je me demande comme Beer Bear arrive à dormir à ses côtés ! Biquette, tentée de venir, se décommanda, ayant accumulé un peu trop de retard dans son travail.

Je suis arrivé en début de soirée, ayant pris le chemin des écoliers pour arriver. Les autoroutes sur quelques kilomètres, histoire de pouvoir faire un peu de vitesse, ensuite, au milieu de vignobles (nan ! J‘ai pô  bu ! Un verre et dodo... Alors quand on conduit, ce n‘est peut-être pas recommandé ?). Notre hôtel était à Lampertheim. 

Aïe ! J’ai à présent la déformation professionnelle accrue ! Mon oeil de lynx note tous les détails. Rassurez-vous, je ne vais pas me plaindre ensuite de tous les manquements ! Ce qui m’a surtout frappé, alors que j’entends sans arrêt un encensement de l’Allemagne, que les critères des étoiles sont très différents d’un pays à un autre. Cet hôtel, de la même catégorie que l’Hôtel de Fous, aurait tôt fait de perdre une étoile ! Notre dernière « mises aux normes » pour ne pas perdre une étoile portait sur des détails très insignifiants par rapport à ceux que je notais ici.

A mon arrivée, Beer Bear m’attendait dans le hall. Il était arrivé peu avant. Nous sommes sortis de suite manger. C’était encore un peu tôt pour moi, mais lui avait sauté son déjeuner. Quant à Mésange Bleue, nous savions qu’elle arriverait tard.

Promenade dans la ville, retour à l’hôtel. Air de suspicion de la part du veilleur. Donc, ici aussi, ils soupçonnent toute personne partageant sa chambre avec quelqu’un de partager autre chose que la chambre, même lorsqu’elle a plusieurs lits ? Comme une majorité de mes collègues de l’Hôtel de Fous, auraient-ils un sexe à la place de cerveau ? Bande d’obsédés !

23:30, le téléphone grésilla enfin. Helge répondit. « elle est là » Gatito sortit de la chambre comme s’il avait le diable à ses trousses (m’attrapera pas ! Na !) dévala les escaliers traversa le hall et se jeta dans les bras de la Mésange Bleue.

Commentaires

Bon retour bisous

Écrit par : mamita | mardi, 27 octobre 2009

Coucou le vacancier !! Je vois que tu as, toi ausi, profité de tes congés pour rencontrer des amis du blog.
Bises

Écrit par : passion | mardi, 27 octobre 2009

Les commentaires sont fermés.