Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 12 septembre 2009

Bisexualité et zoophilie

Comme souvent, je zappais pendant la pub, et juste au bon moment pour voir un mini reportage illustrant une partie du sujet. Un psy s’exprimait au milieu d’un groupe. Il s’agissait de s’auto-évaluer en se mettant une note allant de 1 à 10, 1 pour ceux se sentant 100% homosexuel(le)s,  et 10 pour ceux se sentant 100% hétéros.

Jusque là, rien spécial !

Cependant, pour ce psy, comme pour beaucoup d’autres, tout le monde est bisexuel. Et de préciser sa pensée (il parlait au masculin, bien que le groupe soit mixte, mais il faut bien entendu transposer le tout pour vous, mesdemoiselles et mesdames.):

« imaginez que demain, vous retrouviez un copain (dans le sens de camarade, pas de « petit ami » !!!) avec qui vous faisiez les 400 coups lorsque vous étiez plus jeunes. Si vous n’éprouvez pas le moindre petit plaisir de le revoir, la moindre émotion, alors vous pouvez effectivement dire que vous êtes 100% hétéro. »

gne
 
Alors, si je comprends, bien, lorsque des potes qui manifestent du plaisir à me voir, ils en veulent à ma vertu ???? Je me marre à l’idée de leurs réactions si je leurs disais « bas les pattes ! J’coucherai pas avec toi ! »

Ah ! Par contre quel dommage, mais je ne verrai jamais la réaction du psy, car si j’avais fait partie de son groupe ils auraient pu entendre Gatito s’écrier :

« Merde alors ! Je suis zoophile ! »

 

 

Les commentaires sont fermés.