Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 09 juin 2009

Feu d’artifice, projets et empathie.

 Oooh la belle bleue ! Oooh la belle rouge ! ! Oooh la belle jaune…
 Eh bien non, contrairement à ce que vous pourriez penser, ce n’est pas jour de fête. Le feu d’artifice en question, ce sont les problèmes qui continuent de me tomber dessus ! (Soit directement, soit par ricochets lorsqu’ils concernent les amis. Eh oui ! encore et toujours cette trop grande empathie !)
 Je mène un rude combat contre la dépression qui me guète, tapie dans l’ombre. Pour l’éviter, je fais des pirouettes à faire pâlir d’envie un danseur étoile.
 La dernière salve d’énormes problèmes (je devrais plutôt dire : Emmerdes) confirme ce que je sentais depuis plusieurs années : IL FAUT que je quitte P’tit Chicago et sa région. Vivre ici n’est vraiment plus possible. Ce ne sera pas une mince affaire le moment venu. Le déménagement me fait un peu peur. Mais les idées se mettent en place. Louer dans un premier temps l’Oasis à des amis, et ensuite, vendre.
 Mais ce n’est pas pour le moment. L’élément déclencheur, le coup de feu annonçant mon départ, sera lorsque je me retrouverai au chômage (que je sens arriver lorsqu’il y aura changement de propriétaire à l’Hôtel de Fous, ou non renouvellement du bail). Là, avec les différentes aides et possibilités je pense créer ma petite entreprise… Un autre scenario se dessine aussi, mais il est encore trop tôt pour en parler. Enfin, je vois une lueur d’espoir se profiler. Quitter P’tit Chicago, et « conquérir » les Emeraudes. (surprise de Mamina de voir que son Gatito de fils est plus chauvin qu’elle, alors que contrairement à elle, il n’y a jamais vécu réellement) 
 Mais, rassurez-vous, je continue malgré tout d’agir comme un Gatito Loco !
 Je descendais l’escalier, en bois, de la case, lorsqu’une marche a craqué (non ! Pas craquer dans le sens de casser, je ne suis pas passé au travers ! Il y a des pessimistes qui me lisent, dites donc ! Craquer dans le sens d’émettre un bruit sec !). Quasiment au même moment, je ne pu retenir un cri de douleur :
 - Aïe !
 Cri qui attira Mamina.
 - Tu t’es fait mal ?
 - Non ! Pas moi ! J’ai eu mal pour la marche !
 Vous voyez jusqu’où peut aller l’empathie de Gatito !

Commentaires

Désolée je n'y vois rien couleur trop pâle bises

Écrit par : mamita | mardi, 09 juin 2009

cela doit dépendre des ordi car sur mon ordi, ça ressort...

sinon, un truc à faire : touche ctrl + A : tout est sélectionné, écrit en bleu sur fond blanc !

Écrit par : Gatito | mardi, 09 juin 2009

des moments bien difficiles à vivre ... pas souvent facile ... la vie ... effectivement , partir et recommencer ailleurs est une bonne motivation pour tenir le coup... bon courage à toi , gatito , accroche toi
plein de grosses bises d'encouragement

Écrit par : brimbelle | mercredi, 10 juin 2009

A ce point c'est pire que de l'empathie Gatito :)
Bises

Écrit par : passion | mercredi, 10 juin 2009

Pire que l'empathie ? Koi kess alors ?

Écrit par : Gatito | mercredi, 10 juin 2009

Les commentaires sont fermés.