Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 22 août 2008

Il avait gardé l’accent

 Au fil des affectations de mes parents, nous nous retrouvions dans différents coins du monde. Après Marrakech, l’Alsace ! « mais ? Il n’y a donc jamais de soleil dans ce pays ? » Fut l’une de mes premières réactions. C’était l’hiver, il faisait froid, et il y avait toujours du brouillard. Lorsque vous n’avez connu que le soleil, avec un seul jour de pluie en plusieurs années…
 Dans l’école où j’allais, nous avions des « jeunes maîtres », des étudiants se destinant à l’enseignement, et qui venaient faire leurs premières « armes » dans nos classes. J’avais 6 ans. L’un d’eux, un tortionnaire à plus d’un titre, nous fit faire une dictée.
 J’avais pourtant scrupuleusement écrit ce qu’il nous avait dicté, mais ce salaud m’avait tout baffré de rouge ! J’avais paraît-il, tout faux ! Mais ? La faute à qui ? Car j’avais écrit :
 « la chupe de maman est rouche »
 C’est lui qui prononçait mal, et c’était moi qui était sacqué ! Je me demande si lui, ainsi qu’un autre, ont été finalement reçus ? Deux véritables peaux de vaches ! S’ils l’ont été, je plains sincèrement ceux qui furent leurs élèves par la suite !

Commentaires

Dis donc le chien, t'exagère !

En Auvergne, t'as pas fait de dictée ?

Bises, bonne journée !

Écrit par : gazelle | vendredi, 22 août 2008

Je suis pliée de rire !! Mais au Maroc, ils ont aussi un accent pas triste, quand j'appelle la hotline, il faut parfois que je m'accroche pour comprendre ce qu'ils me demandent :))
Bisous Gatito.

Écrit par : passion de tout | vendredi, 22 août 2008

Les commentaires sont fermés.