Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 08 juillet 2008

Gatito : le retour

Harpagon doit avoir la maladie d’Alzheimer ! Ce n’est pas possible autrement, à moins que d’avoir le QI inférieur à celui d’une lentille. Il est dans l’hôtellerie depuis 1962, et continue a faire des conneries pas incroyables qui se retournent contre lui, juste pour prétendre vouloir affirmer son pouvoir.

Je suis allé le voir dimanche. Il n’était pas là. J’ai appris qu’il était venu chez moi à deux reprises. Mais, comme nous avons coupé toutes les sonnettes de la case, puisque seuls les démarcheurs sonnent, nous n’avons rien entendu. Il prétend avoir frappé. Bon, comme Mamina et moi dormons toujours les matins, préférant veiller la nuit, il se peut que nous dormions. Le connaissant, il n’a pu venir que le matin. Peut-être avant 7 heures ? Il en serait capable !

L’Excité m’a confirmé ce que vous disait Evita dans la précédente note : Harpagon voulait me mettre en vacances. Comme cela, du jour au lendemain ! Contraire au Code du Travail ! Donc, j’ai refusé ! Cette manœuvre n’est qu’un harcèlement moral de plus depuis que j’ai eu l’outrecuidance de réfuter son ordre de travailler de nuit et de suivre une formation de jour, en même temps !

Comme je m’en doutais, en arrivant ce soir à l’hôtel, je trouve mon remplaçant, qui se trouve être le fils des voisins d’Harpagon (en passant, un brave garçon) et qu’il considère comme son fils. Tiens ? N’est-ce pas du népotisme ?

Et la lettre que vous pouvez lire ci-dessous.

Bien entendu, je refuse de me laisser marcher sur les pieds. Cette lettre est une superbe preuve de harcèlement moral, de népotisme, et de mesures contraires à la Loi ! Alors je bosse, fais en sorte que cela se voit, et s’il ne me paye pas… procès !

Je vais être honnête : depuis que je subis le harcèlement moral, pour avoir osé refuser de travailler jour et nuit, je tenais uniquement pour certains à côtés de cet établissement. Alors, j’attends ! J’attends que Harpagon dans sa grande lucidité qui le caractérise me vire, et que l’on se retrouve aux Prud’homme. Avec mon dossier, il est perdant, comme avec tous les employés qu’il a viré ! Peut-être pas tous, mais plus des 9/10 qui ont été porter plainte ont été gagnants !

Et ensuite : reconversion ! Terminé l’hôtellerie ! (surtout que si vous allez aux Prud’homme vous êtes grillés au Groupement des Hôteliers). Reconversion, je n’en suis pas à une prêt ! Je pense m’orienter pour m’occuper des personnes âgées.

Ici la lettre :


Cher Gatito,
 
Je t’ai gentiment demandé par écrit de venir me voir. Tu es venu un dimanche matin alors que tu sais pertinemment que je ne suis jamais là
[ Comment le saurais-je ? Je ne travaille jamais les dimanches ! ] et je ne sais ce que L'Excité a pu te dire. [la même chose !]
 
Compte tenu de tes congés maladie que je ne conteste nullement
[encore heureux !]
, j’ai pris la décision d’engager un jeune homme, que je considère comme mon fils, pour les deux mois de juillet-août.
 
Au mois de mai, on t’avait demandé de fixer tes congés, ce que tu as fais au crayon.
 
Cependant, j’ai pris la décision de te donner tes congés payés à partir d’aujourd’hui et ce jusqu’au 27 juillet 2008 inclus : c’est à dire 8 nuits.
[ A raison de 3 nuits par semaine]
 
Par ailleurs, tu pourras prendre tes deux semaines de congés payés en septembre.
 
De toute façon, au mois de juillet, je te paierai les congés que je te dois du 01/06/07 au 31/05/08.
 
Sincères salutations.


P.S. : Je pense que je vais voir Harpagon demain matin, et me faire copieusement insulter. Même si je suis sur les nerfs, je vais rester zen ! Du moins, devant lui.

Commentaires

Bisous merci d'être passé ça fait plaisir

Écrit par : mamita | mercredi, 09 juillet 2008

Mais c'est quoi une telle dictature patronale! Vous n'êtes pas gâté dans l'hôtelerie mais à ce point c'est grave. Je crois qu'un bon procés aux prud'homme lui remettrait les idées en place.
Merci de ton passage Gatito et gros bisous.

Écrit par : passion de tout | mercredi, 09 juillet 2008

Il ne faut absolument pas te laisser faire Gatito, hein ... On compte sur toi !!Comme le dit Hélène, les prud'homme sont là pour ça !! Surtout, n'hésite pas ... La période de l'esclavage est abolie depuis longtemps ...

Soigne toi bien et reviens nous donner de bonnes nouvelles !

Gros bisous Gatito Loco

Écrit par : Féline | mercredi, 09 juillet 2008

Les commentaires sont fermés.