Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 02 janvier 2008

Jour 7 (3)

Lorsque je rentrais…

 

Crazy Squarel tirait une gueule pas possible !

 

Rien ne s’était passé comme il le voulait ! Personne pour parler Anglais (mais vu son attitude, je ne pense pas que ses interlocuteurs voulaient faire des efforts) et pendant des jours, nous avons eu droit à ses litanies sur le fait qu’on ne parle pas Anglais à Millau… Et parle-t-il Français lui ? parle-t-on Français dans toutes les boutiques des USA ?

 

Tant pis pour lui ! Il avait refusé mon aide…

C’était l’heure de dîner. On retourna dans au resto de La Tour où nous étions si bien servi à chaque fois, avec du personnel très sympa !

Et là … on frisa la rupture diplomatique entre la France et les Etats Unis !

Rendez vous compte : ils n’avaient qu’un fond de ketchup ! Et « un Américain ne mange pas de frites sans ketchup ! » Il tirait un gueule ! ! ! J’ai eu envie de lui dire, connaissant bien ses opinions politiques « Tu agis comme on imagine les pro-Bush ! » Je pense que cela l’aurait tué, ou m’aurait tué moi…

 

D’un côté, je me sentais mal d’être vu en sa compagnie, je bouillais de lui asséner ses 4 vérités, mais de l’autre, je me mordais… pour ne pas éclater de rire ! Non seulement j’imaginais ce que j’allais écrire, mais en plus, et malheureusement, je ne pouvais pas en faire la photo, il était tordant ! Il avait eu des soucis avec ses lunettes (encore une chose à vous dire !) et, mal rafistolées, elles étaient bancales sur son nez, toutes de travers, alors qu’il tirait la gueule dans l’autre sens !

 

Arrivés à l’hôtel, l’atmosphère était tendue, mais moins. Et il retrouva sa bonne humeur lorsque je lui prêtais l’appareil digital que je venais d’acheter. J’en avais acheté un, la veille de mon départ. Je voulais toujours en avoir un plus petit, que j’ai avec moi en permanence, et pouvant aussi servir une fois que l’autre a les batteries vides… Et dire que je n’y avais pas pensé le matin même ! Il était dans mon sac !

 

Remarquez, je ne l’avais pas encore mis en service, donc il fallait faire les différents réglages.. (hihi ! le livret d’explications était en Français, Allemand, Italien Hollandais, Espagnol… mais pas en Anglais ! Heureusement, il l’était sur le CD accompagnant)

 

Il se précipita faire des photos de nuit…

 

Revint radieux ! J’avais retrouvé mon agréable compagnon de voyage…

Pour combien de temps ?

Commentaires

C'est vrai qu'en Angleterre aussi, ils ne font aucun effort pour parler français !! pourquoi ne parle-t-on pas tous français, ce serait plus simple, tu ne trouves pas ?? LOL (tiens, de l'anglais!:o))
Pauvre américain, c'est pas top la France on dirait!
Gros bisous.

Écrit par : passion de tout | mercredi, 02 janvier 2008

Je suis desolée mais dans le monde, il y a plus d'anglophones que de francophones....

Écrit par : Sandra | jeudi, 03 janvier 2008

Les commentaires sont fermés.